Voyage à vélo by B’twin village #4

C’est parti. L’été est là et même (si si il faut savoir le dire aussi) bientôt terminé (nous aussi on a eu du mal à l’écrire 🥺). Mais comme il nous reste encore quelques jours, voire quelques semaines pour les plus chanceux, et que mine de rien on veut encore voir du paysage, même un tout petit peu – nous allons vous faire voyager (on espère) à travers 3 témoignages de voyage à vélo. À vos socquettes, prêt ? Partez ! Oui “socquettes”, et pourquoi pas ?

Tout d’abord, les présentations

“Pour commencer je me présente, je suis Laura, responsable communication chez AXELYS, le patinage artistique chez Decathlon.

J’ai commencé l’aventure Decathlon chez TRIBAN et VAN RYSEL en tant que graphiste.

Autant dire que je me suis vite mise à rouler sur de petites distances et parfois le midi avec les collègues. Il m’était déjà arrivé de rouler en mode bikepacking, mais jamais trop longtemps (max 2 jours…) Cette fois-ci, j’ai décidé de me challenger en partant sur 15 jours.”

 

Mais avant ça, petit point matos

Laura est partie avec le vélo Triban Easy. Sur son porte bagage à l’arrière, elle y a attaché une sacoche B’TWIN et une ausitre Ortlieb. Devant, sur son cintre de vélo, étaient accrochés sa tente Quechua et son matelas gonflable Forclaz (le matelas aussi petit qu’un étui à lunettes). En plus, elle a emmené deux bidons à eau. Pour les vêtements, elle avait prévu un cuissard et un maillot de chez Triban, plus un maillot fantaisie des années 70 qu’elle a trouvé en fripes ! Le bon plan

 

Petit conseil de Laura : s’hydrater c’est extrêmement important : il faut boire avant, boire pendant et boire après le sortie.

Et le moment que tu attends : le voyage à vélo !

“Je suis partie de Lille, seule à vélo, dans le but de retrouver des copains en Bretagne (première étape). C’est-à-dire qu’on allait passer notre week-end là-bas, qu’on partait tous de Lille, mais que je partais avec une semaine d’avance. Depuis Lille, je suis allée chercher la côte, vers Boulogne sur Mer pour ensuite la longer vers le sud.”

 

C’était quoi ta journée type ?

“Dès le début du voyage, j’avais un bon rythme : réveil à 6h, sur la route à 7h, premier café à 9h, pause déjeuner puis sieste obligatoire pour se remettre à rouler toute l’après-midi. Généralement, je trouvais un camping sur ma route et je décidais de m’arrêter vers 17h-18h. C’était toujours facile de trouver une place en camping, même sans réserver ! Seulement avec une tente et un vélo, je ne prenais vraiment pas beaucoup de place.”

 

Et finalement, tes impressions ?

“Certaines journées ont été plus dures que d’autres, je ressentais un manque de motivation lorsqu’il y avait un peu de dénivelé positif… Puis les soirs j’étais trop crevée pour sortir en ville et visiter ! Mon but premier du voyage était de redécouvrir la France, à vélo pour avoir le temps d’observer et visiter les villages par étapes. J’étais un peu frustrée de ne pas pouvoir m’offrir du temps, car j’étais toujours sur la selle pour avaler les kilomètres et avancer ! C’est pourquoi j’ai décidé de descendre vers ma deuxième destination, la Vendée, en voiture. Je savais que sur place, j’allais avoir l’occasion de rouler, plus légère, et sur du plat (le rêve) !!!

 

Et voici pour finir, le tracé que j’ai dessiné qui représente mon trip sur 7 jours, en direction de Loudéac (Bretagne), ma première étape.”

 

Pour en savoir un peu plus sur son voyage, tu peux retrouver plus d’informations sur son compte Instagram 

 

À très vite, pour plus de voyages autour du monde 🌏

 

Retrouve les autres épisodes ici : épisode 1, épisode 2 et épisode 3

 

Alice